SHARE

Un tribunal israélien a jugé que les deux bateaux,  Al Awda et Freedom, capturés en mer l’été dernier par la marine israélienne, ne peuvent pas être vendus pour dédommager les familles de victimes du « terrorisme ». Cette décision annule un jugement rendu par la Cour de district de Jérusalem et permet que les audiences se poursuivent devant le tribunal maritime de Haïfa, en application du droit maritime.

Nous espérons que le droit international va prévaloir. La Coalition de la Flottille de la Liberté maintient qu’Israël doit accepter sonexigence : les deux bateaux doivent être remis en présent à l’UAWC Union of Agricultural Work Committees (UAWC), une ONG qui représente les pêcheurs de Gaza.

La prochaine audience se tiendra le 5 février 2019.

Décision du tribunal maritime de Haïfa, rendue le 7 octobre 2018

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.